Capture.JPG
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Instagram Social Icon

Nouvelle vidéo : L'ENCRE, UNE HISTOIRE DE POULPES ?



Références bibliographiques & images de la vidéo



-- ILLUSTRATIONS --


1:25 Image d'un catalogue Winsor & Newton de 1897

2:03 Compo de l'encre en général : suie + eau + en option : colle ou résine

2:18 Peinture rupestre de mains négatives, La Grotte des Mains, Argentine

2:45 Peinture rupestre de chevaux pommelés et mains négative, Pech Merle, France

2:51 Peinture rupestre avec un auroch, Lascaux, France

2:49 COMPO DES PEINTURES RUPESTRES (forme primitive de l'encre) Résumé : eau + pigment minéral ou suie + liant en option- pigment noir : dioxyde de manganèse ou charbon de bois- pigment rouge / brun : ocres ou oxydes de fer (ex : hématite)- liant : graisse animale / salive / oeuf / sang / urine (ne colle pas mais fixe avec l'ammoniaque façon teinture)

4:42 Tunique cambodgienne d'invulnérabilité

7:32 COMPO DES ENCRES EGYPTIENNES Résumé : eau + pigment minéral ou suie + liant- pigment noir : charbon de bois- pigment rouge : ocre rouge ou minium (c'est du plomb, utilisation tardive)- liant : colle (gélatine) ou résine (gomme arabique) ou huile + vinaigre

5:37 Ostracon trouvé dans les vestiges du fortin romain d’Umm Balad, dans le désert d’Égypte (règne de Domitien (81-96, lorsque le fortin a été fondé) ou de Trajan (98-117, époque où l’exploitation de la carrière impériale de pierre contrôlée par le fortin fut interrompue))

5:17 Ostracon HLHM provenant de la tombe T99 à Thèbes (15è av. J.C. le plus ancien ostracon connu)

6:40 Ostracon trouvé sur le site de Deir el-Médineh, conservé au Musée égyptien de Turin

6:53 Momie tatouée découverte dans la vallée de Deir el-Médineh

7:15 Papyrus retrouvé sur le port d’Ouadi-el-Jarf sur la mer Rouge, près du site de Gizeh (v. 26è siècle av. J.C. le plus ancien papyrus connu)

7:21 Deux papyri :(gauche)(droite) Edwin Smith Papyrus, Recto Column 7 (left) and Column 6 (right), containing Cases 12-20

7:30 Papyrus magique provenant de Deir el-Medina

7:44 Trois palettes de scribe(palette de gauche) (palette au centre) Writing Palette and Brushes of Princess Meketaten, ca. 1353–1336 B.C., New Kingdom, Amarna Period, Metropolitan Museum of Arts (palette de droite) Les cinq cases au lieu de quatre ont fait émettre l'hypothèse d'un faux mais les analyses scientifiques l'ont daté v.1500-500 av. J.C., provenance inconnue, conservé au Harrogate Museums and ArtsCOMPO DES ENCRES GRECQUES ET ROMAINES Résumé :Comme en Egypte (sauf huile + vinaigre pour les liants, qui est une pratique propre à l'Egypte)

7:57 Deux fresques(image du bas) Tabellae de la Villa Julia Felix, Pompéi (1er siècle ap. J.C.)

9:17 cimetière

10:17 Encrier double, Trésor de Vix, Musée du Pays Châtillonais

10:19 Manuscrit grec (v.12ème siècle) https://manuscrits.hypotheses.org/1643

10:23 De Civitate Dei (1142-1150), Facsimilé Benedictines NG Prague

11:40 COMPO DES ENCRES METALLO-GALLIQUES Résumé :Eau + noix de galle + sel métallique (le sulfate de fer ou de cuivre appelés vitriol ou couperose) + liant (la gomme arabique)

11:49 Copie des lettres d'Europe (1759-62), Manuscrit in folio 23, Bibliothèque Municipale de Versailles

11:54 Manuscrit arabe, @katzcenterupenn Rar Ms 279, MMMW Project sur twitter, utilisation autorisée le 06/07/20

12:03 Manuscript Igreja de Sao Francisco, Evora, Portugal, Wiki commons

13:07 COMPO DES ENCRES MESO-AMERICAINESRésumé :- soit à base de pigment : eau + suie + résine- soit sur le principe des teintures végétales : eau + source végétale (racines, noix) + sel métallique + résine- soit sur le principe des teintures protéiniques pour les encres rouges : eau + source animale (coquillage murex / insectes cochenilles / sang) pas de liant puisqu'il se trouve sous forme de protéine dans les sources d'origines animales comme dans la colle.

12:47 Manuscrit long Aztèque

12:59 Codex de Madrid (?)

13:17 Codex Grolier, Maya (v.1021-1145 le plus ancien codex méso-américain connu)COMPO DE L'ENCRE DAWENKOU (forme primitive de l'encre de Chine 4100-2600 AEC) Résumé :résine d'arbre à laque, rouge sombre

13:49 Peinture murale avec symbole de la montagne lune-soleil

13:56 Potteries Dawenkou(gauche) Verseuse tripode "gui", Musée Guimet Photo (C) RMN-Grand Palais (MNAAG, Paris) / Thierry Ollivier(droite) Potterie zoomorphe, Musée Shandong

14:30 COMPO DES ENCRES DE CHINE D'APRES DES RECETTES DE -260 Résumé : eau + suie (charbon de sapin pilé) + résine (laque rouge sombre)

15:06 COMPO DES ENCRES DE CHINE TRADITIONNELLES, D'APRES RECETTE COREENNE DE L'AN 620Résumé : eau + suie (noir de fumée) + colle (bois de cerf)COMPO DE L'ENCRE DE CHINE LIQUIDE Résumé : eau + pigments synthétiques + émulsifiants + additifs

16:05 Bâton d'encre chez Sennelier

16:16 Gravure dans J.B. Du Halde, Description [...] de l'Empire de Chine, Tome Second (1735)COMPO DE LA SEPIARésumé :Encre naturelle provenant de la poche des céphalopodes (poulpes, calamars, seiches)

18:12 Léonard de Vinci, Cavalier combattant un dragon, sépia (1481) Photo (C) RMN-Grand Palais (MNAAG, Paris) / Thierry Ollivier

18:28 COMPO DE L'ENCRE AU BISTRE Résumé : eau + combustion imparfaite du bois dans les cheminées + résine (gomme arabique)

18:38 Claude Gelée dit le Lorrain, Etudes d'arbres, bistre (17ème) Photo (C) RMN-Grand Palais (MNAAG, Paris) / Thierry Ollivier


-- BIBLIOGRAPHIE --


Cette bibliographie est plus dense que d'habitude car elle inclus une partie de la bibliographie sur le livret Histoire de l'Encre, inclus dans le Coffret Encre de la boutique en ligne http://loperatorium.fr/apothicaire


INTRODUCTION ET GENERAL


Appenzeller, T., Europe’s first artists were Neandertals, Science, vol. 359, no 6378, 23 février 2018, p. 852-853 (DOI 10.1126/science.359.6378.852).


Philip Ball (trad. Jacques Bonnet), Histoire vivante des couleurs : 5000 ans de peinture racontée par les pigments [« Bright Earth: The Invention of Colour »], Paris, Hazan, 2010, p. 287-334 Ch.9 « Une passion pour le pourpre »

Leroi-Gourhan, A., Préhistoire de l’art occidental, Paris, Éditions Mazenod, 1965, 482 p.


Mauran, G., Lebon, M., Detroit, F., Caron, B., Nankela, A., et al.. First in situ pXRF analyses of rock paintings in Erongo, Namibia: results, current limits, and prospects. Archaeological and Anthropological Sciences, Springer, 2019, 11, pp.4123-4145. ⟨DOI: 10.1007/s12520-019-00787-7⟩


Rosso, DE., d’Errico. F., Queffelec, A., (2017) Patterns of change and continuity in ochre use during the late Middle Stone Age of the Horn of Africa: The Porc-Epic Cave record. PLoS ONE 12(5): e0177298. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0177298


Classes de la Bnf.http://classes.bnf.fr/dossisup/usages/art5en.html


Le Dictionnaire des Antiquités Grecques et Romaines de Daremberg et Saglio, Première édition 1877. http://dagr.univ-tlse2.fr/consulter/474/ATRAMENTUM%20LIBRARIUM/texte


Guillemette Andreu-Lanoë, L’art du contour en Égypte, Dossiers Pour la Science, no

80, juillet 2013, p. 49.


Christiansen et al., Insights into the composition of ancient Egyptian red and black inks on papyri achieved by synchrotron-based microanalyses, Proceedings of the National Academy of Sciences, October 2020.


Gisèle Hadji-Minaglou, Tebtynis et l’urbanisme gréco-romain dans le Fayoum, Topoi. Orient-Occident Année 1995 5-1 pp. 111-118.


MÉDITERRANÉE


Dictionnaire le Gaffiot, Atramentum.


Henri-Jean Martin, Histoire et Pouvoirs de l’écrit, Paris, Albin Michel, 1996.


Michel Pastoureau, La Symbolique du livre dans l’art occidental, Paris, Institut d’étude du livre, Bordeaux, Société des bibliophiles de Guyenne, 1995.


Mireille Corbier, L’écriture en liberté : les graffitis dans la culture romaine In : Langages et communication : écrits, images, sons [en ligne]. Paris : Éditions du Comité des travaux historiques et scientifiques, 2017. ISBN : 9782735508662. DOI : https://doi.org/10.4000/books.cths.807


Halleux, R., Les Alchimistes Grecs, Tome 1 : Papyrus de Leyde, Papyrus de Stockholm., Fragments de Recettes (Les Belles Lettres, 1981).


Rolf Haubrichs, « L’étude de la pourpre : histoire d’une couleur, chimie et expérimentations. », Preistoria Alpina, Trento, Museo Tridentino di Scienze Naturali, vol. 40 (suppl.), 2005, p. 133-160 (ISSN 0393-0157)


Trinquier, J., « CINNABARIS ET « SANG-DRAGON » : LE « CINABRE » DES ANCIENS ENTRE MINÉRAL, VÉGÉTAL ET ANIMAL », Revue archéologique, vol. 2, no 56, 2013, p. 305-346/


MÉTALLOGALLIQUE


Didier Boisseuil, La production de vitriol à la fin du Moyen-Age : l’exemple toscan, dans Science et technique au Moyen Âge (XIIe – XVe siècles) (2017), pages 361 à 383. https://www.cairn.info/science-et-technique-au-moyen-age--9782842925864-page-361.html


Mark Clarke, Mediaeval Painters’ Materials and Techniques. The Montpellier Liber Diversarum Arcium, Londres, 2011, p. 258.


Jean-Thomas Hérissant, La Pyritologie, 1760 - 929 pages. https://books.google.fr/books?id=yoxYAAAAcAAJ&pg=PA8&lpg=PA8&dq=atramenta+vitriol&source=bl&ots=_1jjXfIuwS&sig=ACfU3U1-rnD2GqFQAjE47rzxzU1PQvGsg&hl=f&sa=X&ved=2ahUKEwjU-PWNscvqAhV15-AKHQ6sAsUQ6AEwA3oECAsQAQ#v=onepage&q=atramenta%20vitriol&f=alse


Stijnman A., « Reconstructions of iron-gall ink recipes for the InkCor project », dans Clarke M., Towsend J.H., Stijnman A., Art of the past : sources and reconstructions, Proceedings of the first symposium of the Art Technological Source Research Study Group, London : Archetype, 2005, pp. 125-134.


Stijnman A., « Iron gall inks in history : Ingredients and production, dans Kolar J., Strlic M. (eds), Iron gall inks : on manufacture, characterisation, degradation and stabilisation, Ljubljana : National and University Library, 2006, pp. 25-68.


MÉSOAMÉRIQUE


Joanne Harwood (et al.), Aztèques, Paris, Citadelles & Mazenod, 2003, 424 p. (ISBN 2-85088-201-1).


Buti, D., D. Domenici, C. Miliani, C. García Sáiz, T. Gómez Espinoza, F. Jímenez Villalba, a. Verde Casanova, a. Sabía de la Mata, a. Romani, F. Presciutti, B. Doherty, B.G. Brunetti, and a. Sgamellotti 2014 Non-invasive investigation of a pre-Hispanic Maya screenfold book: the Madrid Codex. Journal of Archaeological Science 42:

166–178.


Foldi, Imre 2003 Les Cochenilles II / Insectes n° 130 2003(3): 27–30.


Haude, ME 1998 Identification of colorants on maps from the early colonial period of New Spain (Mexico). Journal of the American Institute for Conservation 37(3):240–270.


Miliani, C, D Domenici, C Clementi, F Presciutti, F Rosi, D Buti, A Romani, L Laurencich Minelli, and A. Sgamellotti 2012 Colouring materials of pre-Columbian codices: non-invasive in situ spectroscopic analysis of the Codex Cospi. Journal of Archaeological Science 39(3): 672–679.


Torres Montes, Luis Alejandrino 2001 Pigments and Dyes. The oxford encyclopedia of mesoamerican cultures.


Fabien Pottier, Etude des matières picturales du Codex Borbonicus Apport des spectroscopies non-invasives à la codicologie, Thèse de Doctorat de l’Université de Cergy-Pontoise, 2017.


F. Bernardino de Sahagún, Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne, FM/La Découverte, 1991, p.202.


Perla Valle, « Nombre de los códices coloniales », in Arqueología Mexicana n°38, p. 16-17.


ENCRE DE CHINE


Ségolène Bergeon-Langle et Pierre Curie, « Encre de Chine », dans Peinture et dessin, Vocabulaire typologique et technique, Paris, Editions du patrimoine, 2009 (ISBN 978-2-7577-0065-5), p. 874.


Paul Girod, Recherches sur la poche du noir des Céphalopodes des côtes de France,1881.


Jean-Baptiste Du Halde : Description de l’empire de la Chine, Tome second, A Paris, chez P. G. LEMERCIER, Imprimeur-libraire, rue Saint-Jacques, au livre d’Or, 1735.


Maurice Jametel , Texte de Chen-ki-souen (1398 A.D.), et autres documents chinois traduits par Maurice Jametel (1856-1889), Edition Ernest Leroux, Paris, 1882, XXX+100 pages, +27 gravures. https://www.chineancienne.fr/traductions/l-encrede-chine-trad-m-jametel/


Needham, Joseph (1985). Science and Civilization in China: Volume 5, Chemistry and Chemical Technology, Part 1, Paper and Printing. Cambridge University Press.


Jean de la Pagode, poète et sinophile, écrivit des textes consacrés à la peinture chinoise comme « Le Nécessaire à peinture chinoise » et « L’Art de bien tenir son pinceau ».


Monique de Pas et Françoise Flieder, « Historique et étude de la composition des encres noires manuscrites », Studies in Conservation, vol. 17, 1972.


Jean Petit, Jacques Roire et Henri Valot, « Encres de Chine et du Japon », dans Encyclopédie de la peinture - formuler, fabriquer, appliquer, t. 2, Puteaux, EREC, 2001, p. 243-246.


Tsuen Hsuin Tsien, Written on bamboo and silk... University of Chicago Press, 1962.


PEAUX ENCRÉES


Anne Austin et Cédric Gobeil, « Embodying the Divine : A Tattooed Female Mummy from Deir el-Médineh », Bulletin de l’Institut français d’archéologie orientale (BIFAO), 116 | 2017, 23-46. https://doi.org/10.4000/bifao.296 https://journals.openedition.org/bifao/296#quotation


France Borel, Le Vêtement incarné, les métamorphoses du corps, 1952, Ewen

Callaway, « World’s oldest tattoos were made of soot », New Scientist, 15 juillet 2009, https://www.newscientist.com/article/dn17469-worlds-oldest-tattoos-were-madeof-soot/?ignored=irrelevant.


John Carswell, Coptic Tattoo Designs, Faculty of Arts and Sciences, American University of Beirut, 1958.


William Caruchet, Bas-fonds du crime et du tatouage, 1981.John Carswell, Coptic Tattoo Designs, Faculty of Arts and Sciences, American University of Beirut, 1958.


Corinne Debaine-Francfort, Archéologie du Xinjiang des origines aux Han, vol.14, 1998, partie 1, p. 19 https://www.persee.fr/doc/paleo_0153-9345_1988_num_14_1_4436


Renée Friedmana, Daniel Antoine, SahraTalamo, Paula J.Reimer, John H.Taylor, Barbara Wills, Marcello A.Mannino, « Natural mummies from Predynastic Egypt reveal the world’s earliest figural tattoos », Journal of Archaeological Science, mars 2018 (DOI 10.1016/j.jas.2018.02.002)


Giovanni Battista Ramusio, Les voyages de Messire Marco Polo, 1559. https://blog.britishmuseum.org/worlds-earliest-figural-tattoos-discovered-on-5000-year-old-mummies/


Jean Graven, L’argot et le tatouage des criminels, 1962.


Hérodien (trad. Denis Roques), Histoire des Empereurs romains, de Marc-Aurèle à Gordien III, vol. III, Paris, Les Belles Lettres, coll. « La roue à livres », 1990, 320p. (ISBN 2-251-33903-5 et 978-2-251-33903-0), « 14 », p. 107.


C.P. Jones, The Journal of Roman Studies, vol. 77, Society for the Promotion of Roman Studies, 1987, 282 p., « Stigma : Tattooing and Branding in Graeco-Roman Antiquity », p. 152.


Charles Perrier, Du Tatouage Chez Les Criminels, Lyon : A.-H. Storck, 1897


Willem Robert van Gulik, Irezumi : The Pattern of Dermatography in Japan, Brill Archive, 1982, 308 p., p. 246-247.


Servius (trad. Arthur F. Stocker, Albert H. Travis), Commentaires sur l’Énéide de Virgile, livres III et IV, Oxford, 1965, p. 302.


SÉPIA


Paul Girod, Recherches sur la poche du noir des Céphalopodes des côtes de France, 1881.


ENCRES SYMPATHIQUES


Giambattista Della Porta, Magia naturalis, 1558.


Fabrication des encres & cirages : encres à écrire, à copier, de couleurs, métalliques, à dessiner, lithographiques, cirages, vernis et dégras / par L. Desmarest,... d’après S.Lehner et R. Brunner, Editeur B. Tignol (Paris). Chapitre XXX, Encres sympathiques. Date ? http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30780740d al-Gailini, S. 2009. Magic, science, and masculinity: Marketing toy chemistry sets.


Studies in History and Philosophy of Science 40:372–81.


During, S. 2002. Modern Enchantments: the Cultural Power of Secular Magic. Cambridge: Harvard University Press.


Hellot, J. 1737. Sur une nouvelle Encre Simpatique… Histoire de l’Académie royale des sciences. Paris. Part I: pp. 101–120; Part II: pp. 228–247.


Lye, J., and H. S. Freeman. 1999. Azo and nitrodiphenylamine dye photochemistry. Advances in Colour Science and Technology 2:124–141.


Kristie Macrakis, Prisoners, Lovers, & Spies: The Story of Invisible Ink from Herodotus to al-Qaeda, Yale University Press, 28 mars 2014 - 392 pages.


Kristie Macrakis, The Hidden Past of Invisible Ink, A reprint from American Scientist the magazine of Sigma Xi, The Scientific Research Society, 2014. http://lycoworks.com/wp-content/uploads/2012/05/2014-Invisible-Ink-Macrakis-Lye-American-Scientist.pdf


Macrakis, K., E. K. Bell, D. L. Perry, and R.D. Sweeder. 2012. Invisible ink revealed: Concept, context and chemical principles of “Cold War” writing. Journal of Chemical Education 89:529–532.


Claudine Brunon, Une Recette d’azurite utilisée avec une plume, publié dans Culture matérielle du copiste, enlumineur, peintre, 11/12/2018. https://cmcep.hypotheses.org/1832


Claudine Brunon, «Les Recettes d’une Encre verte», publié dans Culture matérielle du copiste, enlumineur, peintre, 26/08/2018. https://cmcep.hypotheses.org/514


Nouveau dictionnaire de pédagogie et d’instruction primaire, publié sous la direction de Ferdinand Buisson. Edition de 1911. http://www.inrp.fr/edition-electronique/lodel/dictionnaire-ferdinand-buisson/document.php?id=2651


Robert Halleux (coordination éditoriale Henri-Dominique Saffrey), Les Alchimistes grecs, t. 1 : Papyrus de Leyde - Papyrus de Stockholm - Recettes, Paris, Les Belles Lettres, coll. « Collection des universités de France / Série grecque » (no 281), 15 septembre 2002 (1re éd. 1981), 303 p. (ISBN 2-251-00003-8 et 978-2-251-00003-9)


Robert Hendrie, An Essay upon Varius Arts, Londres, 1847, Chapitre C, p. 396. https://archive.org/details/anessayuponvari00theogoog


François Margival, Les encres, Paris : Gauthier-Villars, DL, 1912.


François Margival, encres nouvelles préparation des encres noires et de couleurs, encres fixes et à copier, traçage, effaçage, revivification des traits pâlis, Paris : Desforges, Girardot et Cie, 1928.


François Margival, Encres spéciales, plus de 500 formules pour encres sympathiques, encres typographiques et lithographiques, encres pour linge, métaux, celluloïd, emballages Paris : Desforges, Girardot et Cie, 1928.


Léonor Mérimée, Traité de la peinture à l’huile ou des procédés matériels employés dans ce genre de peinture depuis Van Eyck jusqu’à nos jours, 1830.


Mary Merrifield, Original treatises on painting, 1849, p. 195.


Jean Petit, Jacques Roire et Henri Valot, Encyclopédie de la peinture : formuler, fabriquer, appliquer, t. 3, Puteaux, EREC, 2005, p. 264


Daniel Thompson, « De Coloribus, naturalia excripta et collecta, from Erfurt, Stadtbücherei, Ms. Amplonius Quarto 189 (XIII-XIV Century) », Technical Studies in the Field of Fine Arts, III, 1935, p. 135.


John Richards, « A New Manuscript of Heraclius », Speculum, 1940, Vol.15, N°3, p.266 https://www.jstor.org/stable/2855203?seq=1


Messieurs de Champour & F. Malepeyre, Encyclopédie Roret. Fabrication des encres Librairie encyclopédique de Roret. Rue Hautefeuille, 12. Paris. 1875. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62819699.texteImage


@loperatorium

Publié dernièrement
Archives

Commentez, réagissez, posez-moi vos questions, je vous répondrais dans les meilleurs délais !

Comment, react, ask any question, and I will make sure to answer shortly !